• LĂ©o-Paul SAPET

L'ANALYSE MENTALE 👁 L'absence de public, la nouvelle difficultĂ© pour les sportifs

DerniĂšre mise Ă  jour : 30 juin


Le sport de haut niveau a repris Ă  huis clos dans la plupart des disciplines et une question se pose : l'avantage de jouer Ă  domicile existe-t-il encore ?



Le sujet fait dĂ©bat et chacun Ă  son avis comme par exemple Eric Cantona, pour lui : « un match Ă  huis-clos, ce n'est pas un match de football. » Les matches Ă  huis-clos n’ont pas la mĂȘme saveur. L'ancien footballeur poursuit qu' «il peut y avoir exactement le mĂȘme enjeu, les mĂȘmes joueurs, un match Ă  huis-clos ce n’est pas un match de football, il n'y pas de passion, il n'y a rien.»


> Les chiffres montrent des difficultés pour les équipes à domicile de s'imposer :


En France, en Ligue 1 (football) cette saison 38% de succÚs à domicile, c'est le plus faible pourcentage pour l'instant sur une saison. C'est le cas également en Allemagne, en Bundesliga (football) cette saison 36% de succÚs à domicile. Ce phénomÚne s'explique en grande partie par l'absence de supporter en tribune lors des rencontres sportives.


> Quels sont les conséquences sur le mental des sportifs ?



Le gardien allemand du Bayern Munich Manuel Neuer évoque plusieurs aspects, d'abord une distorsion du temps : «dans un match sans public, les minutes nous paraissent toujours trÚs longues, on a l'impression que le match dure plus longtemps» puis pour «gérer l'atmosphÚre du huis clos, c'est une question de motivation, d'état d'esprit, et de prise de conscience du match que nous sommes en train de jouer.»


L’entraĂźneur portugais du FC Porto SĂ©rgio Conceição, Ă©voque la tendance des joueurs Ă  perdre leur attention et divaguer Ă  cause des modifications des habitudes : «je ne pensais pas que l’absence de supporters se ferait autant ressentir. On a vu beaucoup d’erreurs de concentration.»


Le joueur français de Tondela, Yohan Tavares, Ă©voque la rĂ©duction du stress et de l'anxiĂ©tĂ© lorsqu'on joue Ă  l'extĂ©rieur, liĂ©s Ă  la pression mise par le public sur les adversaires. Il s'exprime aprĂšs son match nul Ă  huis clos contre Benfica : «quand tu perds la balle au milieu de terrain contre ces grosses Ă©quipes, d’habitude tu sens la pression des supporters adverses qui poussent, tu sens des ondes, je ne sais pas trop comment le dĂ©crire. Et ça, on ne l’a pas ressenti contre Benfica Ă  huis clos. » Il poursuit en exprimant qu' «il y a beaucoup moins de pression dans le dernier quart d’heure. D’habitude tu sens le stade pousser contre toi jusqu’à finir par te dire ‘’on va en prendre un dans les derniĂšres minutes’’. Alors qu’à huis clos, on savait qu’on sortirait de lĂ  avec un nul. On Ă©tait plus serein.»


> Quels sont les solutions ? La préparation mentale comme solution ?



Les dispositifs mis en place par les diffuseurs télé avaient pour but de remplacer les supporters présents au stade, mais encore aucun n'a montré une réelle satisfaction pour les sportifs. L'utilisation de bande sonore trompe davantage le téléspectateur et ne comble pas le vide visuel en tribune. La mise en place de tribunes virtuelles et de banderoles, qui n'est pas plus efficace. Rien ne remplace les supporters dans un stade. Le club de Olympique Lyonnais travaille activement pour retrouver son public et son président Jean-Michel Aulas s'est porté volontaire pour accueillir des matchs-tests.


Face à la situation actuelle, seule la préparation mentale permet réellement d'aider le sportif à performer malgré l'absence de public, à travers le développement de ses habiletés mentales.


La motivation et la fixation d'objectifs : l'absence de supporter peut-ĂȘtre perturbante mais aussi positive, dans la mesure oĂč il va ĂȘtre plus facile de se concentrer sur soi-mĂȘme, sur son match et ses objectifs fixĂ©s. La communication de l'Ă©quipe peut Ă©galement se faire plus facilement car les joueurs peuvent mieux entendre les consignes de leur entraĂźneur et les informations des coĂ©quipiers.


Article sur la motivation : https://www.sapet-preparateur-mental.com/post/les-clefs-d-un-mental-performant-5-5-la-motivation


Article sur la fixation d'objectifs : https://www.sapet-preparateur-mental.com/post/les-clefs-d-un-mental-performant-bonus-la-fixation-d-objectifs


L'activation et la relaxation : les joueurs ne sont pas tous Ă©gaux face au huis clos. Certains semblent avoir plus besoin de la foule pour se transcender alors que d'autres peuvent parfois ĂȘtre effrayĂ©s par la foule. Sans spectateurs, ils jouent forcĂ©ment plus dĂ©complexĂ©s. Le joueur français du Colorado Rapids, Nicolas Benezet confirme avoir Ă©tait impactĂ© par les huis-clos : «c'Ă©tait une nouveautĂ© pour moi. HonnĂȘtement, c'est trĂšs dur, tu as l'impression de jouer des matchs amicaux, confie-t-il. Mais j'ai vu de jeunes joueurs, notamment amĂ©ricains, se rĂ©vĂ©ler. C'est compliquĂ© de passer de ça au vide. Je pense que ça peut inconsciemment avoir un impact nĂ©gatif sur ma performance.»


Hanin en 1986 Âč, a dĂ©montrĂ© que chaque sportif a besoin d’un niveau de stress diffĂ©rent pour ĂȘtre performant. C’est ce qu’on appelle la Zone Individuelle de Performance Optimale (IZOF) :


ModĂšle de Hanin (1986)

Cette Zone Individuelle de Performance est propre Ă  chaque athlĂšte, certains sont performants s’ils sont trĂšs peu stressĂ©s et Ă  l’inverse, d’autres sportifs ont besoin de ressentir un grand stress pour donner le meilleur d'eux mĂȘme. MalgrĂ© tout, dans la majoritĂ© des cas, le stress paralyse et nous empĂȘche de jouer Ă  notre meilleur niveau.




Article sur la gestion du stress : https://www.sapet-preparateur-mental.com/post/les-clefs-d-un-mental-performant-3-5-gérer-son-stress



Les plus grands champions comme James, Ronaldo ou Federer ne vivent pas qu'Ă  travers les yeux du public, ils ont cette capacitĂ© Ă  s'auto-concentrer et Ă  se dĂ©passer par rapport Ă  eux-mĂȘmes qui font la diffĂ©rence. Cette pĂ©riode est l'occasion pour tous les sportifs de commencer la prĂ©paration mentale et d'apprendre Ă  se focaliser davantage sur soi-mĂȘme en se posant des questions sur ce qui nous motive intrinsĂšquement et en se fixant de nouveaux objectifs.


91 vues0 commentaire