• LĂ©o-Paul SAPET

L'ASTUCE MENTALE💡La gestion de l'Ă©chec

DerniĂšre mise Ă  jour : 30 juin


« Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. » Nelson Mandela



Comment gĂ©rer mentalement un Ă©chec ? En prĂ©ambule, l’échec est quelque chose d’inĂ©vitable dans une carriĂšre sportive, professionnelle ou scolaire. En effet tous les sportifs ont dĂ©jĂ  connu une blessure, les travailleurs ont rencontrĂ© un obstacle et les Ă©tudiants ont Ă©chouĂ© Ă  un examen... Toutes les personnes autour de vous ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© confrontĂ©s Ă  une situation d’échec. Mais comment faire pour l’utiliser positivement et rebondir aprĂšs un Ă©chec ? Pour rĂ©pondre Ă  cette question je propose 3 Ă©tapes :


1- ACCEPTER : il faut prendre le temps de digĂ©rer son Ă©chec et d’accepter la situation actuelle. Alors oui ça ne s'est pas passĂ© comme prĂ©vu, vous avez le moral Ă  zĂ©ro et votre estime de soi a prit un coup. C’est le moment pour en parler Ă  une personne de confiance de votre entourage pour vous aider Ă  aller mieux et vous redonner confiance. Il faut prendre son temps avant de passer Ă  l'Ă©tape suivante...


2- ANALYSER : pour ne pas reproduire cet Ă©chec il va falloir comprendre les comportements Ă  l’origine de ce dernier. Posez vous les bonnes questions, selon vous, quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez Ă©chouĂ© ? À quoi attribuez-vous cet Ă©chec ? AprĂšs ce temps de rĂ©flexion personnel, observez la maniĂšre dont vous avez rĂ©pondu. C’est ce que le psychologue amĂ©ricain Fritz Heider nomme les attributions causales. Il existe deux types d’attributions causales : les causes internes qui relĂšvent de la personne et les causes externes qui relĂšvent du contexte, de la chance ou du hasard. De plus, ces causes ont une dimension stable et instable.

Vous pensez que vous avez Ă©chouĂ© du fait de causes « internes » (vous avez mal prĂ©parĂ© votre objectif ?) ou du fait de causes « externes » (vous n’avez pas eu de chance, c’était trop difficile ou c’était la faute de quelqu’un d’autre ?) Prenez le temps de comprendre ce qu'il s'est passĂ© avant de passer Ă  la derniĂšre Ă©tape...


3- RÉESSAYER : aprĂšs avoir identifiĂ© les comportements liĂ©s Ă  votre Ă©chec, essayez de les remplacer par des comportements liĂ©s Ă  vos rĂ©ussites, jusqu'Ă  rĂ©ussir et atteindre vos objectifs.


En conclusion, l’échec est quelque chose de positif car il te donne l’opportunitĂ© de devenir une meilleure version de toi mĂȘme et de te tester. S’autoriser l’échec dans un environnement bienveillant permet de poser la base de sa future rĂ©ussite. L’accompagnement en prĂ©paration mentale permet de comprendre son Ă©chec et travailler sur la gestion de l’échec. Par exemple, l’utilisation d’outils comme l’imagerie mentale positive oĂč la personne se voit rĂ©ussir et la capacitĂ© Ă  faire un feedback de sa performance avec les points positifs / les axes d’amĂ©lioration.



Vidéo YouTube de Sudehy intéressante sur le sujet :


410 vues0 commentaire